Le bien et le mal, la lumière et les ténèbres, la chaleur et le froid, l’amour et la haine, le feu et la glace. Cette vision dualiste du monde est le principe de la religion millénaire perse, le Zoroastrisme, mais aussi de la religion de R’hllor.  Le zoroastrisme est une religion monothéiste de l’Iran antique. Fondé par Zoroastre (Zarathoustra) entre le VIIe et VIe siècle av. J.-C. Les Zoroastriens sont situés principalement en Iran et en Inde. Selon nombreux historiens et théologiens, Zarathoustra, sous l’influence d’autre religion d’Iran antique tel que le mazdéisme et le manichéisme, a été le premier à développer cette philosophie dualiste au cœur d’une religion monothéiste universelle. (La vidéo + l’article intégral réservés aux abonnés.)

Le Zoroastrisme et la religion de R’hllor

Une des religions importantes dans l’œuvre de George Martin est la religion de R’hllor, religion millénaire et pratiquée de l’autre côté du détroit (peu présente dans les Seven Kingdoms), basé sur une conception dualiste. Le feu, la chaleur, l’été sont considérés comme le bien et la glace, le froid et l’hiver comme le mal. Alors que l’Homme doit choisir son camp, la religion enseigne qu’en fin de compte, Dieu l’emportera et que même ceux qui sont condamnés au feu de l’enfer jouiront des bénédictions du Paradis.

L’élément sacré dans la religion de R’hllor est le feu et R’hllor lui-même est considéré comme le Maître de la Lumière.

Clairement, un parallèle entre la Zoroastrisme et la religion de R’hllor peut être fait. En effet, dans le Zoroastrisme, on retrouve le feu comme attribut divin ainsi que la guerre éternelle entre le Bien et le Mal, la Lumière et les Ténèbres et le retour du Messie.

Lors d’une interview, l’auteur explique quelles ont été ses inspirations pour la création des religions de l’univers de Game of Thrones. « Vous avez le Dieu rouge (R’hllor), le Prince de la Lumière (the Lord of the Light) de l’autre côté de la mer, qui a des éléments zoroastriens, comme le feu et la vision dualiste du monde, vision selon laquelle il existe un esprit bien et un esprit mauvais… », évoque George R. R. Martin, l’auteur du Trône de fer (A Song of Ice and Fire) adapté par la chaine HBO sous le nom de Game of Thrones.

Ahura Mazda et Azor Ahai

Les Zoroastriens sont monothéistes et croient en un seul dieu, Ahura Mazda, source de sagesse, le créateur du ciel et de la terre. Selon Zarathoustra, il existe un esprit saint (Spenta Mainyu), fils d’Ahura Mazda, et un esprit mauvais (Ahriman), son jumeau, tous deux opposés car représentant le jour et la nuit, la vie et la mort. Voici une inspiration profonde d’Ahura Mazda du zoroastrisme chez Azor Ahai de Game of Thrones.

La prêtresse rouge, Mélisandre d’Asshaï, est la représentante de ce culte dans la série. Elle essaye au départ de convertir Stannis Baratheon. Mélisandre pense que Stannis est la réincarnation d’Azor Ahai. Le Fils du Feu, Azor Ahai fut le champion de la lumière à une époque où les ténèbres menaçaient de recouvrir le monde. Les prêtres rouges croient en sa résurrection lors du retour de froid et de l’obscurité. Rhaegar Targaryen pensait être le « prince qui fut promis » avant d’attribuer cette prophétie à son fils Aegon (Jon Snow).

Daenerys et Siavash

La ressemblance entre Daenerys et le prince légendaire dans les mythes perses, est encore plus frappante. Comme Daenerys, Siavash traverse le feu pour prouver son innocence, mais aussi prouver le fait qu’il est le prince promis. Il a est en lien avec des forces supranaturelles. Néanmoins, il fut assassiné et décapité en exile, par le complot de l’entourage d’Afrasiab, le roi de Turan. Son personnage extrêmement moraliste, mais aussi sa fin de vie tragique rappelle le destin de Ned Stark, lui aussi exécuté et décapité en exile.

Il ne reste que quelques jours avant le début de la dernière saison de Game of Thrones. L’Hiver est arrivé, le mur s’est effondré, mais comme Zarathoustra nous l’a enseigné, espérons que la Lumière vaincra les Ténèbres et que l’Hiver cédera au Printemps !