Depuis maintenant plusieurs années, les munisipalités, accompagnées du secteur privé et de jeunes artistes, cherchent à donner des couleurs à la capitale et aux autres métropoles iraniennes comme Mashhad et Ispahan.

Une belle initiative qui a pour but de rendre l’atmosphère de ces grandes villes plus joyeuse, plus poétique et plus plaisante. Une action largement approuvée par les populations locales et par la jeunesse iranienne.

Depuis la Révolution de nombreuses images sont apparues sur les murs des grandes villes en Iran. Des images souvent politiques (antiaméricaines) ou encore des images de héros de la Révolution ou de la guerre Iran-Irak.

Aujourd’hui on observe plutôt une nouvelle conception de cet art en Iran. Les artistes, à la différence de la période révolutionnaire, ne cherchent pas forcément à transmettre un message politique et la vie et la beauté reviennent au centre de leurs œuvres.